Alimentation animale
AB Services commercialise des céréales secondaires (Bio/C2) ainsi que les coproduits (tourteaux, luzernes…)

Analyses
Pour l’ensemble des produits destiné à l’alimentation humaine, ces analyses doivent être effectuées :

  • Résidus pesticides
  • Alcaloïdes
  • Mycotoxines
  • Analyses spécifiques selon cahier des charges

BIO
L’agriculture biologique est un mode de production respectueux de l’environnement et du bien être animal, régit par le règlement CEE 834/2007.
Ce règlement implique également le maintien de la fertilité des sols à travers :

  • L’interdiction d’utilisation de produits chimiques de synthèse,
  • la rotation des cultures,
  • le recyclage de la matière organique.

Les organismes certificateurs agrées par les pouvoirs publics assurent les contrôles tous les ans et à tous les stades de la filière, de la production à la distribution, afin de délivrer la certification nécessaire pour une commercialisation dans le circuit bio.

Pour rappel :
Le C1 : 1ère année de conversion : matières premières destinées au marché conventionnel.
C2 : 2e année de conversion : valorisation des matières premières vers l’alimentation animale exclusivement.
C3 : label bio.

Chimie verte
AB Services travaille avec différents professionnels de ce secteur qui regroupe les industries fabriquant des cosmétiques bio, savons, lessives…
La chimie verte permet, par exemple, le reclassement et la valorisation de graines oléagineuses non admises en alimentation humaine.

Choix de production
Orienter les choix de production en fonction du marché et par rapport aux débouchés possibles est une des missions-conseils proposées par AB Services.
Quelques évidences toujours bonnes à rappeler :

  • Cultiver d’abord en fonction des caractéristiques agronomiques des sols.
  • Attention aux marchés de niche ! La valorisation est importante mais le risque de surproduction aussi. Rappelons-nous de « l’effet » graines de Camine…

Floconnerie
AB Services travaille avec les professionnels de la filière selon leur cahier des charges.

En blé n’entrant pas dans la filière meunerie :

  • Poids spécifique : 75 mini
  • Protéines : inf. à 10,5
  • Gros grains de préférence

En avoine

  • Poids spécifique : 54
  • Sans grains tachés

En orge de printemps

  • Poids spécifique : 66 mini
  • Sans graines étrangères

Huilerie
Matière première des huileries, les graines oléagineuses doivent être :

  • Séchées aux normes de l’industriels
  • Parfaitement triées et nettoyées

Marchés
S’informer des marchés et des débouchés est essentiel. Cela permet aux producteurs d’anticiper sa production agricole et ses rotations parcellaires.
AB Services exerce une veille permanente des besoins et des marchés.

Minoterie
Une valorisation importante des céréales issues de l’agriculture biologique et des spécificités propres à chaque meunier mais quelque soit la minoterie, les analyses pesticides et mycotoxines sont obligatoires, ainsi que la fourniture d’un échantillon pour un test de panification.

En fonction de la finalité du produit, le cahier des charges peut varier. En voici tout de même les grandes lignes pour le blé :

  • Poids spécifique, 76/77 – Humidité, 14% maxi
  • Valeurs boulangères : Protéines > 10,5 – Temps de chute > 22O

Récolte
Une étape déterminante où il convient de s’assurer que le produit est bien sec et à maturité en vérifiant le taux d’humidité des grains avant la moisson.

Deux options sont ensuite possibles :

  • Le dégagement des récoltes vers les partenaires et acheteurs.
  • La vente en différé et le stockage à la ferme (voir les conseils de stockage ci-dessous).

Stockage
Les conditions de stockage sont essentielles à la bonne qualité des grains.

  • Le stockage doit être agrée Bio par l’organisme de contrôle. Aucun grain de peut être stocké sur un stockage mixte (bio et non bio)
  • Tous les produits doivent être systématiquement passés au nettoyeur-séparateur avant la mise en cellule.
  • L’humidité est à contrôler afin d’éviter tous points chauds ou développement de moisissures.

Transport
Les conditions de transports doivent être optimales et répondre à certains critères.

Le vrac

  • Transporteur agrée Qualimat Transport, GMP, GMP+
  • Certificat de lavage obligatoire avant tout chargement bio
  • Fond mouvant interdit

Le logé big bag

  • Big bag identifié au nom de l’acheteur et faisant mention des informations sur le vendeur, le destinataire, la marchandise
  • Big bag sur palette (idéalement filmée)